La grande épreuve d'Abraham et d'Ismaël » Connaitre l'islam sans préjugés | Bloguez.com

 La grande épreuve d'Abraham et d'Ismaël

7/10/2010

 

Dans un article précédent « Abraham : la foi par la raison », nous avons parlé du patriarche des prophètes et sa grande valeur chez Dieu. Nous avons aussi évoqué sa patience avec son peuple qui le jeta au feu. Dieu sauva son allié et ce fut un grand miracle. Abraham fut soumis aux ordres de Dieu, il accomplit tous les devoirs et réussit à toutes les épreuves :

[124]Souvenez-vous lorsque Dieu, voulant mettre à l'épreuve Abraham, lui édicta certaines prescriptions dont il s'acquitta avec bonheur... [131] Abraham auquel Dieu a dit : «Soumets-toi !», et qui aussitôt répondit :«Je me soumets au Maître de l'Univers !» [132] Abraham qui fit cette recommandation à ses enfants, suivi en cela par Jacob : «Ô mes enfants ! Dieu a choisi pour vous cette religion. Que votre soumission à Dieu soit totale et entière jusqu'à votre mort2. Sourate de la Vache (Al-Baqara)

 

Nous évoquerons dans cet article une autre épreuve que le prophète Abraham a réussi avec succès.

Dans la Sourate 37 : des Rangs (As-Sâffât), nous retrouvons l'histoire d'Abraham avec son peuple juste après le récit sur le prophète Noé :

 

[75] Noé avait imploré Notre secours et, certes, il ne pouvait en souhaiter de meilleur. [76] Nous le sauvâmes, lui et sa famille, d’une terrible calamité, [77] en ne laissant subsister que sa descendance, [78] et Nous perpétuâmes son souvenir dans la postérité. [79] Que le salut soit sur Noé dans tout l’Univers ! [80] C’est ainsi que Nous récompensons les hommes de bien. [81] Il était du nombre de Nos fidèles serviteurs. [82] Et Nous avons ensuite noyé les autres.
[83] Parmi ses adeptes figurait Abraham, [84] qui, sincèrement dévoué à son Seigneur, [85] s’adressa à son père et à son peuple en ces termes : «Qu’est-ce que vous adorez? [86] Préférez-vous adorer de fausses divinités à la place de Dieu? [87] Mais que pensez-vous donc du Maître de l’Univers?» [88] Puis, tournant son regard du côté des étoiles, [89] il déclara : «Je suis porteur d’une maladie !» [90] Et aussitôt ses concitoyens tournèrent le dos et s’éloignèrent de lui. [91] Abraham se glissa alors auprès de leurs idoles et leur dit : «Pourquoi ne mangez-vous pas? [92] Qu’avez-vous à ne pas répondre?» [93] Puis, se précipitant sur les statues, il se mit à leur porter de violents coups de sa main droite, [94] ce qui fit revenir ses concitoyens en toute hâte vers lui. [95] «Est-il normal, leur dit-il, que vous adoriez les statues que vous sculptez vous-mêmes, [96] alors que c’est Dieu qui vous a créés, vous et ce que vous façonnez?» [97] – «Qu’on lui dresse un bûcher et qu’on le livre aux flammes !», cria la foule, [98] décidée à lui jouer un mauvais tour. Mais Nous leur infligeâmes une défaite humiliante. [99] Abraham dit alors : «Je m’en vais vers mon Seigneur ; Il me guidera dans Sa Voie.»

 

Nous constatons qu'Abraham est cité comme un adepte de Noé : cela nous montre que tous les prophètes et messagers de Dieu sont venus avec la même parole « adorez Dieu unique ».

Puis, nous trouvons ces versets :

 

[100] «Seigneur, supplia-t-il, veuille m’accorder une vertueuse postérité !» [101] Nous lui annonçâmes alors que son foyer serait égayé par la naissance d’un garçon plein de sagesse.

 

Abraham est parti donc en demandant au Seigneur de le guider sur la bonne voie. Abraham, marié à deux épouses : Sarah et Hajar (Hagar), a atteint un âge avancé mais il n'avait pas d'enfant. Il prie «Seigneur, veuille m’accorder une vertueuse postérité !» et Dieu lui donne un enfant de Hajar qu'il appelle Ismaïl (Ismaël).

 

Dans son sahih (authentique), l'imam El Boukhari nous raconte la longue histoire d'Abraham lorsqu'il laissa Hajar et Ismaïl à La Mecque. Nous en copions quelques extraits :

 

lbn Abbas dit : « La première fois que les femmes se servirent d’une traîne à leur robe fut quand la mère d’ismaël en fit usage pour effacer les traces de ses pas [lors de sa fuite] de Sarah. Par la suite, Abraham vint avec elle et son fils Ismaël, qui la tétait encore, et la laissa près de la Maison, à côté d’un grand arbre, en amont de Zamzam, à endroit dominant la Mosquée.

A cette époque-là, il n’y avait à La Mecque ni personne ni eau. Il les installa donc là et leur laissa un sac en cuir contenant des dattes et une outre contenant de l’eau puis il prit le chemin du retour.
La mère d’Ismaël le voyant partir ainsi le suivit et lui dit : "0 Abraham ! où vas-tu et comment nous laisses-tu dans cette vallée qui n’abrite ni être humain ni rien ?" Cela, elle le lui dit plusieurs fois.
Et, comme il ne se retourna pas, elle l’interrogea : "Est-ce que c’est Allah qui t’a ordonné de faire cela ?
Oui, répondit- il.
Alors, dit-elle. II ne nous abandonnera pas."

Après quoi, elle retourna sur ses pas. Abraham continua alors son chemin, et arrivé à un col où ils ne pouvaient le voir, il fit face à la Maison et prononça en ayant les mains levées des invocations en ces termes :
... Notre Seigneur, j’ai fixé une partie de ma progéniture dans une dépression impropre aux cultures... jusqu’à  : ils en seront reconnaissants. (Ibrahim, 37)

Pour lire le hadith dans son intégralité : http://www.sounna.com/spip.php?article43

La version originale (en arabe) : http://www.al-eman.com/hadeeth/viewchp.asp?BID=13&CID=123#s13

 

Abraham revenait à la Mecque pour voir sa famille. Un jour il vit un songe :

[102] Et lorsque l’enfant fut en âge d’accompagner son père, celui-ci lui dit : «Mon cher fils ! J’ai vu en songe que je t’immolais. Vois ce qu’il y a lieu de faire !» – «Père, dit l’enfant, fais ce qui t’est ordonné. Tu verras, s’il plaît à Dieu, que je suis de ceux qui savent s’armer de patience dans l’épreuve.»
[103] Tous les deux s’étaient résignés à la Volonté divine. Et déjà le père avait couché le front de son fils contre terre, [104] lorsque Nous l’appelâmes : «Ô Abraham ! [105] Tu as ajouté foi à ta vision ! C’est ainsi que Nous récompensons ceux qui font le bien.» [106] En vérité, ce fut là une bien rude épreuve . [107] Nous rachetâmes l’enfant par une offrande de grande valeur. [108] Et Nous perpétuâmes son renom dans les générations ultérieures. [109] Paix sur Abraham ! [110] C’est ainsi que Nous récompensons les gens de bien ; [111] Abraham était un de Nos fidèles serviteurs.

pèlerinage à la mecque

 

Abou Toufayl demanda à Ibn Abbas si le parcours entre Safa et Marwa pendant le pèlerinage était une sunna (tradition prophétique). Ibn Abbas répondit par l'affirmative et raconta ce qui s'est passé le jour où Abraham reçut l'ordre d'immoler son fils. Abraham parcourait cette distance lorsque Satan lui barra le chemin. Abraham le dépassa et l'ange Gabriel prit Abraham à Aqaba, et Satan surgit encore une fois. Abraham le lapida avec 7 cailloux deux fois de suite. Abraham coucha son fils qui lui propose de eécupérer son vêtement afin qu'il l'enveloppe dedans pour l'enterrer. À ce moment, Abraham entendit « Ô Abraham ! Tu as ajouté foi à ta vision ! » Et il reçut un mouton blanc avec des cornes et de grands yeux. Puis Satan revient pour lui barrer la route une troisième fois et Abraham lui lança 7 cailloux. Puis l'ange Gabriel lui montra Mina, Al Machâr Al Haram et Arafa. L'histoire originale est ci-dessous (relaté dans Majma Az-zawaïd d'Ibn Al Haythami).

 

عن أبي الطفيل قال‏:‏ قلت لابن عباس‏:‏ يزعم قومك أن رسول الله صلى الله عليه وسلم سعى بين الصفا والمروة وأن ذلك سنة‏؟‏ قال‏:‏ صدقوا إن إبراهيم عليه السلام لما أمر بالمناسك اعترض عليه الشيطان عند المسعى فسابقه فسبقه إبراهيم‏.‏ ثم ذهب به جبريل عليه السلام إلى جمرة العقبة فعرض له الشيطان فرماه بسبع حصيات حتى ذهب‏.‏ ثم عرض له عند الجمرة الوسطى فرماه بسبع حصيات وثم تله للجبين وعلى إسماعيل قميص أبيض فقال‏:‏ يا أبت إنه ليس لي ثوب تكفنني فيه غيره فاخلعه حتى تكفنني فيه فعالجه ليخلعه فنودي من خلفه‏:‏ ‏{‏أن يا إبراهيم قد صدقت الرؤيا‏}‏ فالتفت إبراهيم فإذا هو بكبش أبيض أقرن أعين‏.‏ قال ابن عباس‏:‏ لقد رأيتنا نتبع ذلك الضرب من الكباش قال‏:‏ ثم ذهب به جبريل عليه السلام إلى الجمرة القصوى فعرض له الشيطان فرماه بسبع حصيات حتى ذهب‏.‏ ثم ذهب به جبريل عليه السلام إلى منى‏.‏ قال‏:‏ هذا منى‏.‏ قال يونس‏:‏ هذا مناخ الناس ثم أتى به جمعاً فقال‏:‏ هذا المشعر الحرام‏.‏ ثم ذهب به إلى عرفة‏.‏ قال ابن عباس‏:‏ هل تدري لم سميت عرفة‏؟‏ قلت‏:‏ لا‏.‏ قال‏:‏ إن جبريل عليه السلام قال لإبراهيم عرفتَ‏؟‏

قال يونس‏:‏ هل عرفت‏؟‏ قال‏:‏ نعم‏.‏ قال ابن عباس‏:‏ فمن ثم سميت عرفة‏.‏ ثم قال‏:‏ هل تدري كيف كانت التلبية‏؟‏ قلت‏:‏ وكيف كانت‏؟‏ قال‏:‏ إن إبراهيم لما أمر أن يؤذن في الناس بالحج خفضت له الجبال رؤوسها ورفعت له القرى فأذن في الناس بالحج‏.‏

رواه أحمد والطبراني في الكبير ورجاله ثقات‏.‏

source : مجمع الزوائد ومنبع الفوائد

 

Le coran nous apprend qu'Abraham eut son deuxième fils Isaac après.

[112] Nous lui annonçâmes également l’heureux avènement d’Isaac, comme prophète parmi les saints. [113] Et Nous lui accordâmes Notre bénédiction ainsi qu’à Isaac . Mais, parmi leur descendance, il y eut des hommes de bien et d’autres manifestement injustes envers eux-mêmes.

 

Cette histoire nous apprend beaucoup de choses, parmi elles :

1- la patience d'Abraham et de son fils Ismaïl et leur soumission aux ordres de Dieu ; ce fut en effet une grande épreuve.

2- La nation musulmane en commémorant la fête du sacrifice (connue sous le noms fête du mouton) suit en cela le patriarche Abraham.

3- Les pèlerins musulmans accomplissent les rites en suivant le patriarche Abraham :

a) parcours entre Safa et Marwa

b) envoi des 7 cailloux par 3 fois en signe de lapidation de Satan

c) déplacement à Mina, Al Machâr Al Haram et Arafa.

 

Category : prophete | Write a comment | Print

Comments


| Contact author |